Les matérialités naturelles

Un ancrage terrestre

“Les mots matière, matériau et matérialité ont une origine latine commune : mater, materia, qui signifie la « mère », la « source ». Matière, matériau et matérialité, par leurs racines étymologiques, renvoient ainsi aux origines, à l’environnement fécond et nourricier de la terre-mère. La matérialité, plus spécifiquement, définit la qualité de ce qui se rapporte à la matière. En ce sens, la matérialité se pose comme la valeur de la médiance entre deux éléments fondamentaux : ce qui existe, la chose physique, le réel, le concret, et l’homme, dans sa capacité sensible à faire une lecture des choses matérielles.
Dans la culture occidentale, la séparation du corps et de l’esprit vis-à-vis de notre réalité naturelle et de notre réalité humaine est solidement ancrée. Elle en est devenue le paradigme de la modernité. Cette vision duale se fonde sur l’affirmation que « les phénomènes mentaux possèdent des caractéristiques qui sortent du champ de la physique » et que l’esprit est une substance immatérielle. Cette disjonction entre matière et esprit, associée à l’artificialisation massive de notre environnement depuis la révolution industrielle, participe à l’affaiblissement progressif de la naturalité du monde et de notre degré de conscience de cette dernière. (…)”

Cliquez ici pour télécharger le pdf complet