Contexte

Champ de l'architecture

« Selon le dictionnaire historique de la langue française (éd. 1994), «CONTEXTE est emprunté (au XVIe s.) au latin contextus «assemblage, réunion», spécialement «ensemble des relations organisées entre les éléments significatifs d’un discours». Le mot est dérivé de contextere, proprement «ourdir, entrelacer». Le mot est essentiellement employé en parlant d’un fait de langage, autrefois en droit à propos du texte d’un acte notarié et au XXe s. en linguistique à propos de l’environnement d’un discours. Ce sont d’après le Quillet, les «parties d’un texte qui précèdent et suivent immédiatement une citation de ce texte et font comprendre le vrai sens de la citation. Les citations séparées de leur contexte présentent souvent un sens très différent de celui que l’auteur a voulu leur donner». D’après ce même dictionnaire il existerait une règle du contexte qui « commande de ne jamais utiliser une citation sans l’avoir relue dans son contexte ». Malgré une approche théologique dans l’Encyclopédie Diderot et d’Alembert (1751) où « quelquefois dans les écrits il signifie simplement le texte des Ecritures, ou d’un auteur, d’un père, etc. Quelquefois il signifie cette partie de l’Ecriture-sainte, ou de tout autre livre, qui se retrouve avec le texte, soit devant, soit après, soit entremêlé, & alors c’est proprement une glose » qui se rapporte toutefois au domaine textuel, ces définitions dans le cadre du droit et de la linguistique resteront prépondérantes jusqu’au XIXe s. (…) »

Cliquez ici pour télécharger le pdf complet