JL_SOM1

De la maison au paysage Éco-musée et paysage à Lanchères en Baie de Somme

Lauréat concours 2014

L’écomusée occupe une ancienne ferme picarde restructurée au cœur de la Baie de Somme sud. Il intègre le remaniement du paysage alentour et la création de divers équipements culturels (tour d’observation, barge-musée, …). L’utilisation de la brique du nord et de l’acier prépatiné pour l’ensemble de l’opération permet de réunir les programmes en un seul ensemble autour d’une scénographie ouverte sur le paysage.

Restructuration patrimoniale

Bois, brique et acier prépatiné

  • Contexte : Baie de Somme
  • Condition : Commande publique
  • Maîtrise d'ouvrage : Syndicat mixte Baie de Somme
  • Surface : 1700 m² + 30 hectares de paysage
  • Budget : 9,5 M€ HT
  • Calendrier : Concours 2014
  • Mission : Architectes mandataires mission de base + HQE + paysage
  • Équipe : EVP (structure) B52 (fluides), Osmose (VRD environnement), BM Forgue (économie), Base (paysage), Arc en scène (scénographie)
  • Chefs de projet : Benoit Zeimett (concours)
JL_SOM1

Installé au coeur de la baie de Somme sud, la Nouvelle Maison de la Baie de Somme, image du futur Parc de la Baie, marque l’entrée sur le site et organise le point de départ d’un itinéraire de visites vers un écosystème unique, un environnement naturel remarquable à parcourir, à contempler, à étudier et à préserver, mais aussi à apprendre via la visite de son Musée.

Le projet est celui d’un parcours. Un parcours composé de séquences architecturales et paysagères entremêlées mais distinctes qui assurent une transition depuis l’accueil des visiteurs jusqu’au grand paysage. Le projet vise ainsi à définir, organiser et articuler de nouvelles modalités de fonctionnement plus adaptées, plus dynamiques et plus ouvertes sur le paysage. Chaque séquence pourra être vécue comme une immersion plongeant le visiteur dans l’Ambiance du parc de la Baie de Somme, à des échelles variées. Pour relier les séquences, un fil conducteur. Un matériau unique en acier brut prépatiné support de la signalétique, des modules, des édifices neufs, de la barge et de la tour guide les visiteurs.

Ces séquences d’ambiances ont été définies comme suit :

  • La séquence signal – une nouvelle visibilité du territoire : d’ici et d’ailleurs, la tour du belvédère, rattachée aux édifices afin de marquer fortement leur centralité, émerge et signale l’équipement. Sa structure composée de croisillons en acier prépatiné porte une plateforme d’observation située à 15 mètres de hauteur.
  • La cour d’entrée – un espace en libre accès, actif et ouvert sur le paysage : le nouvel auvent se prolonge en une coursive qui ceinture le vide de la cour d’entrée. Cette desserte joue un rôle signalétique, indique le parcours et guide le visiteur vers l’accueil.
  • Le hall – la zone d’articulation fonctionnelle et visuelle : il trouve une position centrale et rempli un rôle de rotule fonctionnelle et visuelle entre les différentes ambiances de la Maison de la Baie de Somme. L’espace y est très éclairé naturellement, les matériaux en continuité avec l’extérieur. Le Hall est vaste et s’ouvre sur une double hauteur donnant sur l’étage des bureaux.
  • Le Musée – immersion à macro et micro échelles dans la Baie de Somme : la séquence muséographique s’organise dans un parcours en boucle autour du patio central. Celui-ci est couvert par une verrière et met en scène une carte interactive au sol qui présente les zones protégées et leur niveau de protection. Le discours scientifique proposé dans la cadre du projet scénographique recale les cinq paysages en trois grandes unités : le milieu « terrestre » ou « cultivé », le milieu marin et enfin la baie elle-même avec ses vasières et prés salés.
  • La plateforme de départ en promenade – agora extérieure ouverte sur l’étang et le grand paysage, et le belvédère – signal du renouveau et de l’engagement environnemental : la plateforme de départ et d’arrivée de promenade occupe l’angle Nord-est des bâtiments. Les petites constructions existantes récentes difficilement exploitables du fait de leur configuration (faible largeur) sont remplacées par une « placette » incluse dans la géométrie de l’édifice d’origine mais totalement ouverte sur le paysage. Le belvédère fait partie intégrante de cette séquence en offrant des points de vue sur le grand paysage avant d’entamer une visite des différents sites. La plateforme haute permet un panorama à 180° associé à un bandeau signalétique explicitant la structure du territoire.
  • La barge – exposition permanente et temporaire autour d’un jardin de roseaux : la barge, flottante, est implantée dans l’étang. Plutôt qu’un monolithe fermé, nous avons souhaité retrouver au coeur de cet espace un morceau de paysage. A la manière des patios de la MBS, la BBS – Barge de la Baie de Somme – est pensée comme un anneau flottant au sein duquel un jardin de roseaux planté directement dans l’étang sera créé offrant un lien visuel direct avec les oeuvres exposées.
  • Le paysage proche et lointain et les modules – promenades et découverte du territoire : le long des sentiers sinuants à travers les jardins humides et les jardins de cultures du parc, les différents modules marquent autant d’arrêts sur images offrant des zones de repos, de signalétique ou d’observation. Les boucles de promenades sont variées, plus ou moins longues et peuvent être parcourues à pied, à cheval, en Kayak ou à vélo tel que proposé dans le volet paysagé.
  • Retour à la Maison de la Baie de Somme : le retour des boucles de promenades se fait sur la plateforme de départ / arrivée. Chaque promeneur/visiteur pourra passer par le hall d’entrée, la boutique et la cafétéria avant de rejoindre les zones de stationnements.
JL_SOM1

ÉLÉMENTS GRAPHIQUES

Carte de situation

Plan masse

Plan de rez-de-chaussée

Plan d'étage (R+1)